Hadia OTERO 
Thérapeute
Analyse-Psycho-Organique
Tél. 06 85 73 44 30 

Extraits de mon mémoire sur le parcours d'un travail thérapeutique
 
La Naissance
 
Pourquoi ont-ils décidé d’avoir un enfant ?  
Comment c’est passé la grossesse ?  
Comment c’est passé l’accouchement ?  
Pourquoi est-ce moi ?  
Qu’ont-ils investi sur moi ?  
Pourquoi dit on oui ou non à la vie ?
 
 
Juste avant ma naissance ma mère était enceinte de sept mois d’une fille décédée dans son ventre.  
 
Suite aux coups de bâton reçu par mon père. Ma mère m’a raconté que l’empreinte du bâton était sur le crâne du bébé.  
 
Il m’est difficile de raconter tout ça, (j’ai une boule dans la gorge, j’ai froid, je me sens mal, mais c’est important de dire, de le poser.  
 
A ma naissance ma mère espérait une fille pour une raison très pratique : ma soeur aînée aurait besoin d’aide pour servir mes frères.  
 
Ma naissance fut difficile pour ma mère. Je me présentais par le siège. Les sages-femmes pour l’aider pendant le travail ont commencé à appuyer et à faire des cercles sur son ventre, pour me placer la tête vers le bas. (C’était il y a plus de 50 ans)  
 
L’accouchement a duré plus de dix heures, ma mère était tellement épuisée, par la douleur, et par les pressions exercées sur son ventre, elle n’avait plus la force pour pousser et me mettre au monde.  
 
Les sages femmes voyant que ma mère commençait à s’affaiblir, elles ont de nouveau appuyé sur son ventre pour qu’elle puisse m’expulser. A ma sortie, Je ne respirais plus, je ne bougeais plus, j’étais molle.  
 
Ils ont cru que j’étais morte, puis je suis revenue à la vie.  
 
Quelques jours après ma naissance ma mère a été malade, alors mon père m’a confié à une voisine qui venait d’avoir un enfant afin qu’elle puisse m’allaiter.  
 
Cette expérience( ma naissance), je l’ai retraversée lors d’un stage en groupe dont le thème était la naissance  
Au moment du rêve éveillé, après le passage (au moment de la sortie du bébé, je ne pouvais plus bouger, je me sentais comme morte.  
 
J’étais recouverte de mon foulard, je me suis dissociée, mon enveloppe corporelle était là dans cette pièce, mais mon esprit est parti, où je ne sais pas.  
 
J’ai senti une main, plus tard j’ai su que c’était celle du thérapeute. Elle m’a permis de revenir. J’avais coupé ma respiration sans m’en rendre compte.  
 
Mon corps était ankylosé, mais j’ai pu revenir doucement au moment présent.  
 
Mon contrat de naissance :  
ce que j’ai ressenti après le rêve éveillé . Bouge sinon ils vont croire que tu es morte.  
 
Ce contrat de naissance : m’a accompagné inconsciemment jusqu’à ce jour-là. J’ai porté inconsciemment ce contrat jusqu'à ce que je le comprenne lors de ce stage.  
 
J’ai toujours été un bébé, une enfant, une jeune fille puis une femme qui bouge beaucoup qui parle beaucoup. J’avais cette peur inconsciente de me sentir morte si je n’étais pas dans le mouvement.  
 
Le travail dans le groupe était de faire une matrice et de transformer sa naissance et son contrat de naissance:  
 
J’ai pu faire une demande, à la matrice que formait le groupe je voulais avoir des parents aimants accueillant être accueillie dans l’amour, afin de transformer symboliquement ma naissance.  
 
Ma naissance symbolique s’est plutôt bien passée, j’ai rencontré un père et une mère aimants. Un accouchement sans souffrance anormale. À ma sortie, j’ai été recueillie dans les bras bienveillants de ma mère et de mon père symbolique.  
 
Une mère, qui m’attendait moi et pas un numéro de plus.  
 
Cette renaissance a réparé les blessures de ma naissance.  
 
J’ai pu après ce travail changé Mon contrat naissance  
 
Mon contrat de naissance transformé:  
 

je peux me poser, être calme, je prends mon temps, je vis et j’ai ma place,
et je n’ai plus besoin d’être dans le mouvement pour me sentir en vie.
 
Avec son accord voici le témoignage d’une de mes patientes faisant un travail thérapeutique avec moi  
 
R